Jennifer Picci

"Ce que tu résistes, persistesce que tu fuis te suis,mais heureusementce à quoi tu fais face, s’effaceet tout ce que tu as visualisé peut se réaliser”

Derrière chaque thérapeute se cache un homme ou une femme. Laissez-moi vous présenter la femme que je suis et vous comprendrez la thérapeute que je suis devenue…

 

Enfant, l’école se méritait. Diagnostiquée dyslexique à 6 ans, les professeurs ne m’encourageaient guère vers la voie universitaire. La vie commençait par un apprentissage qui me semblait insurmontable : la lecture. C’était sans compter sur ma force et ma détermination. Des tuteurs plus tard, à 11 ans à peine je décroche enfin le sésame. 

 

Des pages des livres aux pas de danse (j’ai dansé plus de 20 ans en danse classique et jazz) j’intègre très jeune des compagnies de danse semi-professionnelles. La vie est une danse mais la réalité est plus Rock’n’roll. Des rencontres hasardeuses me mettent sur le fil. C’est le corps qui lâche. Mes parents me disaient toujours « dans le cas où ça merde, soyez réactifs ». 

 

À tout juste 20 ans je réagis et je fais le choix : je quitte le faire plaisir à tout le monde et je rentre dans la vie. Déterminée je commence un suivi en psychothérapie. 

L’approche n’était pas si simple. Les blessures étaient profondes. Elles étaient là prêtes à guérir. Et j’ai guéri. Je me sentais devenir plus forte, je n’avais plus mal. J’avais un travail, un appartement et je fréquentais les bancs de l’Université. Pas à pas je rentrais dans une vie qui semblait parfaite de l’extérieur mais l’équilibre restait fragile…

 

Quelque chose manquait pourtant à l’appel. Je vivais mais je n’étais pas vivante. Je bougeais mais sans dynamisme. J’apprenais sans enthousiasme. Autour de moi, à l’université, mes professeurs, mes pairs, mes amis et ma famille me conseillaient simplement de me conformer dans une vie sage ordonnée et confortable, de trouver ma place. Oui mais quelle place ? J’entendais immanquablement cette petite voix me dire « Ce n’est pas ta place ». J’étais épuisée, triste, désabusée. 

Un jour, une amie très chère m’a rassurée « Tu n’es pas malade, tu es juste en rupture avec ton chemin de vie ». 

 

Peu de temps après je découvrais le coaching. Cette approche m’a bouleversée et de grands changements ont commencé à opérer en moi. Contrairement à la thérapie qui analysait, le coaching me rendait mon propre pouvoir d’action.  Pour la première fois de ma vie, je n’étais pas devant quelqu’un qui voulait comprendre mes problèmesj’étais devant quelqu’un qui voulait me voir réussir. 

 

Ce coach a été pour moi un catalyseur. Il m’a appris à me faire confiance, à croire en moi. J’étais libre de réussir et de devenir qui je voulais être. Il n’a pas eu peur de me mettre face à mes incohérences, mes fausses excuses. L’une des premières choses qu’il m’ait dites était : « Je respecte toujours la personne, jamais ses problèmes ». 

A ce moment-là je découvrais l’hypnose ericksonienne et conversationnelle. Je sentais et vivais les changements de l’intérieur comme de l’extérieur. J’étais animée par la puissance qui se développe avec le travail du souffle et les états modifiés de conscience en psychologieJe naviguais dans ma vie en conscience et en pleine puissance.

Grâce à la combinaison de toutes ces expériences, personnelles comme professionnelles, j’ai terminé mes études et décroché un master en sciences et psychologie du travail et des organisations. J’ai commencé à pratiquer en tant que psychologue, dans une entreprise tout en suivant en parallèle la formation et la certification de coaching de l’international Coaching Federation (ICF). De formations en pratiques je décide d’ouvrir très vite mon propre cabinet de coaching. Plus tard, j’enrichis ma formation avec un certificat de maître praticienne en hypnose ericksonienne. Je propose des accompagnements aussi bien en cabinet en hypnose, en psychologie et pentanalogie qu’en ligne par le biais de programmes de coaching ciblés.

Aujourd’hui, ma mission est de partager avec le plus grand nombre et de montrer qu’avec les bons outils et en restant à l’écoute de sa voix intérieure tout est possible. 

 

Être dans l’observation, l’analyse, la pratique, apporter des solutions pragmatiques, comprendre les énergies et les émotions et permettre aux personnes de devenir l’auteur de leur propre vie, c’est donc cela ma vie…



Travailler ensemble

Si vous voulez travaillez avec moi, sachez que je crois profondément que chaque personne peut grandir et s’épanouir, quel que soit son passé. Je suis le genre coach qui va travailler en profondeur, pour déclencher de vrais changements.  Je vais oser vous poser les questions difficiles. Je suis aussi la personne qui ne doutera jamais de vous tant que vous restez engagé. Je crois que le plus grand cadeau que l’on puisse se faire c’est de vivre en alignement avec nos valeurs, envies et de s’autoriser à le faire. 

Mes formations

Psychologie:  

 

Master of science en psychologie du travail et des organisations (Université de Neuchâtel).

Modules spécifiques :           (2014-2016)              

Burnout

Leadership development

Conseil en Orientation

Bachelor of science Psychology (Université de Lausanne) ( 2011-2014)

.

Thérapies Brèves :  

 
 

Maître Praticienne en Hypnose Ericksonienne (Vaud, Collège Romand) (2018-2019)

Hypnose Natal ( méthode de Lise Bartoli)

Alimentation et perte de poids

 

Praticienne en Hypnose Ericksonienne (Vaud, Collège Romand) (2018)

 

Certification Coach ICF (Vaud, Collège Romand) (2016-2017)

 

Gestion du stress en Yogathérapie  Emergence (en cours)

Pentanalogie  Usha Veda (2018-2019)

 
L'hypnothérapie

L'accompagnement qui fait la différence

Dans une industrie du développement personnel peu régulée, The Bon Air vous garantit un accompagnement correspondant aux codes de déontologie de L’ICF (Intentional Coach Federation) et de la FSP (Fédération Suisse des Psychologues)